Entrées par Julie – service conseils

Bilan urodynamique : premiers examens en cas d’incontinence urinaire

Vous avez décidé de parler de vos fuites urinaires à votre médecin ? C’est une première victoire ! Mais vous vous demandez sûrement ce qui va se passer. Alors tout d’abord votre docteur a besoin de déterminer les causes et la nature de votre incontinence pour bien cerner le problème et ainsi le traiter correctement.

Fuites urinaires : la bandelette TVT (Tension-free Vaginal Tape)

Les femmes qui souffrent d’incontinence urinaire d’effort ne répondent pas toujours aux traitements que le médecin leur a prescrits en premier lieu. Il peut arriver en effet que les fuites persistent malgré tout.

L’incontinence fécale : le sujet tabou… dont il vaut mieux parler !

’incontinence fécale, aussi appelée incontinence anale, est encore aujourd’hui un sujet tabou. Elle est d’ailleurs fréquemment associée à l’incontinence urinaire qui l’est tout autant. Pourtant, des options thérapeutiques existent, …

Constipation : attention aux risques d’incontinence

Chez la femme, plus particulièrement, une faiblesse du périnée peut provoquer en premier lieu des problèmes de constipation dite « basse » ou « terminale ». Plus qu’un inconfort, ce symptôme ne doit pas être négligé car il s’accompagne souvent de fuites urinaires ou même d’incontinence anale.

Prostatectomie totale : les solutions en cas d’effets secondaires

La prostatectomie totale, aussi appelée radicale, est une intervention chirurgicale qui consiste à enlever toute la prostate, les vésicules séminales et la partie initiale de l’urètre.

Handicap et incontinence : la tétraplégie

Une lésion de la moelle épinière au niveau du cou entraîne une tétraplégie, c’est-à-dire la paralysie des bras et des jambes. Dans la grande majorité des cas, elle est associée à des troubles des sphincters vésicaux, ce qui donne lieu à des fuites urinaires et fécales très gênantes pour les patients.

L’énurésie chez l’adulte : conseils contre les fuites nocturnes

L’énurésie nocturne se caractérise par une perte involontaire d’urine durant la nuit. Elle est fréquente chez l’enfant, ce qui est difficile à accepter pour les parents. Toutefois, elle se rencontre également chez l’adulte, qui vit d’autant plus mal cette situation. D’où vient-elle ?